EA/Dice a publié un nouvel article sur « les coulisses de MEC » qui se concentre cette fois sur les animations.
L’animateur de personnages Emil Nilsson nous explique en quoi consiste son travail sur Catalyst : cela implique notamment la création d’animation à partir de zéro mais également la retouche de séquences capturées en « motion capture » car elles ne sont jamais parfaites du premier coup.
Animer pour un FPS avec tant de mouvements empruntés au Parkour est un véritable défi pour de nombreuses raisons et notamment en ce qui concerne le risque de nausée (« motion sickness »). Eviter cela demande de l’ingéniosité mais ils parviennent à obtenir de bons résultats.
Emil Nilsson nous parle également des combats qui seront bien plus développés que dans le premier jeu avec par exemple quelques séquences à la troisième personne.
 
On n’en apprend pas beaucoup plus dans cette interview mais elle reste intéressante à lire (lien ci-dessus).

FacebookTwitterTumblrBlogger PostGoogle GmailPlus

samedi 14 novembre 2015 by

Categories: News, Tags: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *